Repérage MUni : tour du lac de Saint-Cassien
Article mis en ligne le 9 novembre 2008

par Patrice
logo imprimer

Afin de préparer des sorties MUni à venir, Antoine et moi sommes allés repérer le tour du lac de Saint-Cassien le lundi 3 novembre. Au programme, d’après la carte et les informations trouvées sur le web : 15km, 1h à 1h30, pas de difficulté notable. Nous partons donc avec à boire et quelques fruits secs ou barres de céréales, les outils habituels (rustines, pompe, ...), poncho de randonnée puisque la pluie menace. Au final nous ferons 22km en 4h, dont presque 3h de pédalage ! En effet, si la première partie sur la rive ouest du lac (piste forestière roulante) ne présente pas de réelle difficulté (quelques montées un peu longues ou caillouteuses), le retour a été beaucoup mouvementé en passant par les crêtes qui bordent la rive est.

Après un départ très facile

la piste est devenue un peu plus accidentée


Au bout du lac nous avons échappé aux averses, juste de quoi nous obliger à sortir les capes de pluie

D’après les plans que j’avais trouvés, nous étions au bout de la balade, ne restait plus que le retour sur une piste cyclable, c’est-à-dire une voie de circulation pour les vélos physiquement séparée de la route. En fait il n’y a qu’une bande cyclable, une bande de peinture sur le bord qui sert de zone de dépassement par la droite, à couper les virages, à jeter ses déchets, ... En gros un truc inadmissible, dangereux et désagréable par le bruit et les odeurs d’échappements, beaucoup de voitures et de poids-lourds fréquentant cette route à vitesse... élevée. En roulant de l’autre côté de la glissière de sécurité, nous avons pu progresser en sécurité même si le confort n’y était pas, le temps de couvrir 2km, traverser le pont du lac et atteindre la route de Montauroux.

Dès que possible (300m) nous avons pris une piste à droite qui avait l’air de monter sur les crêtes qui bordent le côté est du lac pour des pistes avec des pentes plus marquées

. Si la piste de la rive ouest était agréable, celle-ci s’est révélée superbe et beaucoup plus variée avec un gué à traverser en sautant de roche en roche

des passages qui servent de lit à des torrents lors des fortes pluies, difficile à franchir sur un mono. La marche à pied est parfois une belle invention ! mais quel bonheur de réussir à franchir sur son mono un passage au premier abord infranchissable compte tenu de notre niveau.



Au passage nous avons un peu entamé les réserves d’arbouses

Antoine s’est même essayé au mono sous-marin, le résultat n’est pas probant !

Au final une sortie de 22km au lieu de 15, le repas de midi sauté (encore une preuve de l’importance de la nécessité d’emporter systématiquement à boire et à grignoter), pas de pluie (plus précisément pas de quoi nous mouiller), pas mal de boue, mais beaucoup de plaisir. Nous referons cette sortie mais en coupant en deux :

  • la rive ouest pour les débutants bien débrouillés qui pourront s’attaquer à une sortie de 15km facile (pour rappel, Estérêts du lac - barrage de Malpasset est une sortie très facile). Probablement pour janvier 2009...
  • la rive est en organisant une navette voiture d’environ 5km pour faire seulement la crête en évitant tout le bord de route inintéressant et dangereux. Cette sortie sera à réserver aux (très) bons monocyclistes ou à ceux qui sont prêts à marcher beaucoup. On va essayer de proposer ça pour décembre 2008...

Vous trouverez en suivant ce lien toutes les photos de cette sortie.



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce



2005-2018 © Cycl’Hop - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.17