Le projet
Article mis en ligne le 16 août 2009

par Patrice
logo imprimer

Nous sommes en vacances dans deux semaines, direction Annecy, et toujours pas d’hébergement trouvé. Et la météo qui semble s’en mêler, annonçant des orages pour une bonne partie de juillet, voire même de la neige au-dessus de 2000m. Bien sûr, Annecy est plus bas, mais si nous voulons aller un peu en altitude pour des descentes en MUni, il va falloir se méfier du temps. Et si finalement nous changions de destination, genre le Canal du Midi en voyageant le plus léger possible, picnic le midi, hôtel et restaurant ou gîte le soir ? Nous évitons ainsi le transport de tentes et duvets, même si c’est plus cher. Idée proposée à Flo et Etienne le 2 juillet, acceptée immédiatement.
Commencent alors les recherches d’informations sur le web et à l’aide d’un livre référence sur le sujet, "Le Canal du Midi à Vélo" (voir dans les documents). L’idée n’est pas de réaliser un exploit genre "Le Canal à mono en 2 jours", plutôt de se promener au bord de l’eau avec un point de départ et un but, et de visiter les abords au passage. D’après tous les livres et sites web consultés, le vent souffle le plus souvent vers l’est, le départ sera Toulouse et l’arrivée Agde, soit 240km. Deux branches existent, l’une de 40km (80km aller-retour) avec les rigoles d’alimentation dans les Montagnes Noires, l’autre le Canal de la Robine qui dessert Narbonne et Port La Nouvelle (60/70km aller-retour). Les rigoles seront rapidement oubliées, tout simplement parce qu’il aurait fallu allonger notre trajet de 3 jours. Restent environ 300km à répartir en 8 jours, soit 35 à 40km/jour, plus un jour de repos le 4ème afin de récupérer après les premières étapes et ne pas finir épuisé. Et je me retrouve le samedi 4 juillet, à peine une semaine avant le départ, à téléphoner un peu partout pour trouver les hébergements et à devoir adapter les étapes prévues aux gîtes et hôtels disponibles. Je découvre que le 14 juillet est le jour de l’embrasement de Carcassonne, grand feu d’artifices qui attire plus de 600.000 personnes vers la cité, que tous les hébergements y sont réservés jusqu’à un an à l’avance et que les seules chambres encore disponibles sont à 2500€ la nuit... Au lieu de commencer le samedi 11 juillet, nous allons sagement nous décaler au 13 et arriver à Carcassonne après la foule !
Le programme prévu est alors le suivant :


J’ai en fait commis plusieurs erreurs dans l’établissement du programme :

  • j’ai mal tenu compte des distances entre le canal et les hébergements, allongeant le trajet parfois de 5 à 10km
  • les distances portées sur les cartes du canal sont celles du canal, qui ne tiennent pas compte d’éventuels contournements qui allongent un peu le trajet (1 à 2km par jour)
  • la recherche du picnic ajoute encore un peu de distance
  • enfin, je me suis lourdement trompé sur la distance de Béziers à Agde sans réussir à trouver l’origine de mon erreur, la distance étant plutôt de 30 à 35km aller, soit 60 à 70km aller-retour. Ceci sera finalement sans conséquence puisque les évènements nous contraindrons à annuler cette étape.
Sommaire
Le matériel


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce



2005-2018 © Cycl’Hop - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.17