Téléthon 2009 - Vence
Article mis en ligne le 29 novembre 2009
dernière modification le 9 décembre 2009

par Patrice
logo imprimer

[MàJ 09/12/2009] Montées au col de Vence
Vendredi soir : je me retrouve seul mono au départ de la montée à 19h, avec une douzaine de bicyclistes du SLV. Après un accueil très chaleureux, présentation sur le podium du Téléthon (un mono qui veut tenterfaire le col, ça étonne), interview par le journaliste de Nice Matin, mise en place pour le départ. 54 minutes plus tard, c’est fait, je suis en haut. Quelques impressions en vrac :

  • encore un grand merci aux gars du SLV pour m’avoir aidé en me donnant beaucoup d’indications sur la montée. Depuis tout le temps que je suis dans la région, je n’étais encore jamais monté au col, même en voiture. Alors pour une première, de nuit, c’est réussi !
  • je n’ai pas fait la montée à fond, on doit pouvoir gagner pas mal de temps avec une meilleure connaissance du parcours et un peu d’entraînement.
  • à mi-montée, un virage à droite suivi d’une longue ligne droite et au bout, un peu au dessus de la route, la lune rougeâtre. Superbe. Rien que pour cette image ça valait le coup de se fatiguer !
  • je confirme qu’un mono monte un peu plus vite qu’un bicycle. Pas de quoi en être fier, c’est seulement dû au fait que nous ne pouvons pas changer de développement et que nous devons rester à notre fréquence de pédalage pour ne pas fatiguer. Les bicyclistes restent eux-aussi à leur cadence, mais avec un développement réduit (vivent les dérailleurs), et montent finalement moins vite. En échange ils forcent moins que nous. Je ne sais pas ce que ça donnerait sur une montée plus longue : serait-on capable de garder le rythme ou non ? il faudra creuser le sujet !
  • je choisis de redescendre en voiture pour plusieurs raisons : ne pas m’épuiser (je dois refaire le col demain matin à 9h), éviter qu’un bicyliste ou une voiture doive rester avec moi pour la descente. Bien que ça ne me pose aucun problème de descendre seul de nuit, eux préfèrent ne pas m’abandonner. Encore merci de votre accueil et gentillesse.
  • j’ai utilisé le QU-AX 20" Race de Cycl’hop : son faible poids (3.7kg) le rend très agréable sur ce type de parcours, il demande un temps d’adaptation parce qu’on ne le sent pas sous les pieds et qu’il se met facilement en lacet du fait de la légèreté de poids de la roue.


Samedi matin : après avoir récupéré Antoine chez lui, nous sommes 3 (Antoine, Étienne et moi) à monter ensemble à Vence. Et nous avons la surprise de retrouver au départ Marine, Michel et Jean-Luc, que je pensai vraiment pas voir dans ce genre de galère. Encore quelques impressions :

  • je suis avant tout surpris de ma forme de ce matin : aucune courbature, juste un peu de fatigue musculaire. L’échauffement devrait rapidement corriger tout ça.
  • Étienne part un peu vite pour sortir rapidement du peloton des bicycles (une soixantaine, dont beaucoup d’enfants à partir de 6/7 ans), qui zigzaguent, avancent irrégulièrement, ... Tout ce qu’il n’aime pas ! Il oublie juste de ralentir un peu dès qu’il a de l’espace et je le rattraperai au 7ème kilomètre. Je finirai en un peu moins de 52 minutes, plus vite qu’hier soir, Étienne environ 2 minutes plus tard. Les arrivées suivantes seront plus espacées : Antoine, Olivier. Tiens, justement Olivier, on ne l’avait pas vu au départ. Normal, il est arrivé à 9h20 à Vence et il est monté à toute vitesse pour ne pas rester derrière. Suivront Marine et Michel, et finalement Jean-Luc en environ 1h30. Mais pas dernier des grimpeurs, pas mal de bicycles sont encore derrière lui.
  • matériel utilisé : Marine : QU-AX Luxus 20" standard, Michel QU-AX 24" pneu Halo Twin Rail, Jean-Luc QU-AX Luxus 20", Olivier Nimbus 26" tout-terrain, Antoine QU-AX 29" Cross, Étienne un montage de Michel : QU-AX 24" avec une roue maison montée à partir d’une jante de bicycle 26", pour ma part je conserve le même QU-AX Race 26" standard qu’hier soir. Ça doit être faisable avec un 36" et des grandes manivelles (175), attention à la descente car il faudra le retenir.
  • la descente est moins fatiguante que la montée, mais il faut quand même encore fournir l’effort : environ 35 minutes, moins de 15mn pour les bicycles les plus rapides... Vivent les roues libres !






[MàJ 02/12/2009] D’après le message diffusé sur la mailing-list
Activités de Cycl’hop pour le Téléthon 2009 à Vence :

- le SLV Cyclisme tente un record de montées individuelles au Col de Vence entre le vendredi 18h et le samedi 18h (15 montées pour un seul cycliste à battre...), et sera ravi de nous accueillir s’il y a des intéressés. Pour ma part je compte prendre le départ à 18h avec les cyclistes pour au moins une montée en 26", peut-être 2 si tout va bien, et je serai enchanté d’avoir quelques autres fadas avec moi. Le but n’est pas d’établir un record de la montée, juste de la faire sans se blesser. Cette montée est accessible à tout monocycliste à l’aise et bien entraîné. Durée estimée : entre 45mn et 1h pour la montée, 30mn à 45mn pour la descente, soit 1h30 à 2h pour un aller-retour. Équipement : casque, gants, gilet fluo (obligatoire à vélo en dehors des agglomérations depuis le 01/01/2009), éclairage avant et arrière (montée de nuit) indispensables, boisson et barres énergétiques, attention à la température qui sera fraîche (4/5°C, voire moins au sommet). Rendez-vous à 17h30 à Vence place du Grand Jardin. Participation financière : à priori rien, mais prévoyez un petit quelque chose au cas où...
- le cyclo-club vençois organise le samedi matin une montée cycliste et piétonne au Col de Vence (pendant que le record continue), départ 8h45 de la place de l’ara (je ne suis pas sûr du nom et de l’orthographe) : c’est la place où il y avait une grande statue de colombe, en haut de l’avenue du supermarché Leclerc. Photos, presse, puis migration vers la place du Grand Jardin pour le départ réel. Cette montée est accessible à tout monocycliste à l’aise et à peu près en forme, elle sera moins dure que celle de la veille au soir du fait de la présence de nombreux participants (enfants à vélo, piétons, coureurs, ...) et de l’assistance (pompiers, police municipale, ...). Durée estimée : 1h à 1h15 pour la montée, 45mn pour la descente, soit 2h pour l’aller-retour. Équipement : mono 20/24/26", casque, gants, boisson et barres énergétiques indispensables, attention à la température probablement fraîche au départ. Participation financière : 2€ pour le Téléthon. J’espère y voir au moins une dizaine de monocyclistes (Antoine, Michel, Jean-Luc, Étienne, Aymeric, Lucas, Quentin, Yann, Marine, Bernard, Olivier, Éliette, Pascal, Marion, Maïa, ...) : j’ai cité ceux-là qui me semblent pouvoir monter sans (trop de ?) problème, mais beaucoup d’autres peuvent s’y risquer (apparemment des enfants à partir de 5/6 ans tentent la montée à vélo). Au pire vous redescendrez en marchant si vous n’arrivez plus à monter !
- l’après-midi, à partir de 14h, animation monocycliste au gymnase Dandreis (démonstrations, initiation) : voir cet article

Les organisateurs vençois ont tous très bien accueilli ma
demande/proposition de participer aux montées, profitons-en !

Ce serait bien si un ou deux bicylistes étaient intéressés pour nous
accompagner à vélo le vendredi soir ou le samedi matin à Vence
(Gérard ?!), ils pourraient nous aider pour transporter un peu
d’équipement (outils, pompe, rustines, eau, ...).


L’antenne vençoise de Cycl’hop (ça sonne bien !) fera une animation monocycliste gymnase Dandreis à Vence, le samedi 5 décembre 2009 à partir de 14h. Au programme des démonstrations variées (freestyle, flat, trial, ...) et de l’initiation. N’hésitez pas à y faire un saut avec votre mono...

Adresse du gymnase : 328 av. du Colonel Meyère, Vence

Actus

RPM 2017 : ça redémarre

Les RPM (Roule - Plouf -Miam) redémarrent le 4 juillet 2017, tous les (...)

Dans la même rubrique



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce



2005-2018 © Cycl’Hop - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.17