Cycl’Hop ose, en monocycle, l’
Ascension du mont Ventoux 2018
un groupe par Sault, un autre par Bedoin

Le samedi 28 avril 2018, un groupe de vaillants Cycl’Hop, (10 monos, 3 vélos et une auto) s’est attaqué au mythique Ventoux, le si justement nommé "Géant de Provence" ou "Mont Chauve"

Article mis en ligne le 12 août 2018

par Antoine
logo imprimer

Depuis Bedoin, le Ventoux, c’est 1622m de dénivelé, sur 22,7 km de montée avec de longues parties à plus de 10 %.
Depuis Sault, c’est 1152m de dénivelé, 25,70 km, plus long et moins raide sur le début en forêt.

Les 2 itinéraires se rejoignent au chalet Reynard, pour une montée commune des 5 derniers km, bien bien raides pour tout le monde, qu’on se le dise, dans ces paysages lunaires mondialement connus.
En haut les conditions météo sont souvent difficiles avec du vent et le froid, c’est ce qu’on a rencontré malgré la très belle journée ensoleillée.

Nous avions une auto (un grand merci à Isabelle pour l’assistance très efficace), 3 vélos électriques (loués sur place), un vélo musculaire (pour notre musclé Gérard) et 10 monocycles :

Par Bédoin :
-Baptiste en 29pouces schlumpf (enclenché 1 fois je crois sur 30m), Yann 29p, Antoine 27,5 et Dino 24p roue fine
-Uyen et Mary-Alin en vélo électrique (mais on a eu un pb avec un des 2 vélos)

Par Sault :
- Marjorie 26p, Sophie 24p, Michel 26p, Patrice 27.5p, Étienne 26p
- Muriel en vélo électrique, Isabelle en auto et Gérard sur son vélo un peu partout dans la montagne

Sinon nous avons dormi au sympathique camping municipal de Bédoin, en réservant le dimanche également au cas où la météo du samedi n’eut pas été bonne.
Nous avions choisi ce WE, car c’est le premier WE d’ouverture de la route sud.
La route face nord, par Malaucène étant fermée, cela réduit un peu la circulation.

On a peu de photos de montée, car c’est toujours pareil, il faut appuyer sur les pédales sans faire de grimaces :

au chalet Reynard, après les retrouvailles des 2 groupes, on redémarre pour la partie la plus raide :

enfin le sommet, peu de photos également, car là il faisait vraiment froid :

maintenant, redescente de la lune :

monos dans le lointain :

puis descente toujours

on trouve toujours le temps pour travailler un peu de technique :

le pique-nique dés qu’on a trouvé un coin à l’abri du vent (toux).

puis descente par Bedoin, merci au frein (bravo aux cuisses de Dino ... tout sans frein !!!)

P.S. :

Voila donc une bien belle sortie Cycl’Hop, sportive mais faisable par beaucoup d’entre nous.
A refaire l’année prochaine, face nord, par Malaucène cette fois, dés l’ouverture de la route.
(1535m de dénivelé pour 21,20 km ... du bien bien raide aussi en perspective, avec de beaux passages en forêt)



pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs puce



2005-2018 © Cycl’Hop - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.17